ON PARLE DE NOUS:

Dégustation dans le noir
Dégustation dans le noir
Accords mets et vins dans le noir
Accords mets et vins dans le noir
Deguster dans le noir
Deguster dans le noir

Publié le 06/02/2013 08:03

Ajouter un commentaire

Villeneuve. «Mets et Vins» au Restaurant de la Tour

tour de ville

Les propriétaires du Resto de la Tour ont innové en proposant une dégustation de vins avec Nicolas Qeyreau de «Mets et Vins» une petite entreprise qui a acquis une bonne réputation grâce aux connaissances de ce jeune œnologue ayant beaucoup voyagé.

Celui-ci a proposé une intervention sous forme d'ateliers avec divers vins (à consommer avec modération) associés à des plats réalisés par Gilles Doire le restaurateur: 1 liquoreux avec dattes farcies au roquefort, 1 rouge avec boudin noir pommes et vanille, 1 Maury avec mousse au chocolat noir.

Les participants se sont régalés et ont beaucoup appris!

Restaurant de la Tour» tél.05 53 71 89 70.«Mets et Vins» tél.06 65 09 18 21.

La Dépêche du Midi

 

Villeneuve-sur-Lot

Villeneuve-sur-Lot : suivez Nicolas Queyreau dans le labyrinthe des vins

Nicolas Queyreau organise des ateliers dégustations. Pas inutile avant les fêtes.

Nicolas Queyreau propose des ateliers pour associer le bon plat au bon vin.

Nicolas Queyreau propose des ateliers pour associer le bon plat au bon vin. (photo B.S. )

Partager

L'avent a quelque chose de la cloche de Pavlov. Son lancement agit sur la sécrétion des glandes salivaires annonçant par là le début d'un régime préprandial avant les abus gras et bachiques des fêtes de Noël. Une de ces occasions où le tire-bouchon chôme rarement même chez les potomanes. Encore faut-il savoir quoi ouvrir, qui, pour accompagner le civet de biche, qui pour boulotter un turbotin, qui pour se bâfrer de brie truffé. Gens de peu de culture gastronomique qui auraient négligé de lire Brillat-Savarin et Robert Parker, rassurez-vous, il existe, notamment à Villeneuve-sur-Lot, une docte personne susceptible de vous dire ce qu'il convient de sortir de la cave pour accompagner votre plat de fête.

L'ail, les vampires, le vin

Nicolas Queyreau s'est lancé depuis trois ans à titre professionnel dans l'organisation, à domicile ou dans le local de l'ancienne cave à jazz (face à la Poste rue de la Fraternité), d'atelier sensoriel mêlant dégustations de vins et de mets. Avec cette question donc centrale : que boire avec tel ou tel met ? « Le but n'est pas de rentrer dans des choses trop techniques mais au contraire de se laisser vibrer, de se concentrer sur les sens et l'essentiel : se faire plaisir », indique ce Lédatais de 35 ans, diplômé d'un BTS viticulture œnologie à Saint-Émilion (33) et d'un Master II en Commerce du vin. Après un tour du monde du travail viticole qui l'a conduit sur des périodes de trois à six mois dans les vignes chiliennes, sud-africaines, argentines, américaines mais également au musée du vin de Londres, ce bec-fin comptait, dans son pays natal, reprendre une cave. Il a finalement opté pour ces ateliers du goût qui, il est vrai, sont plutôt à la mode.

Liens moléculaires

Dans des formules où les vins et les victuailles sont fournies pour des groupes de minimum huit personnes, Nicolas Queyrau propose de suivre son fil d'Ariane dans le labyrinthe des vins. « Pour partager un vin et donc en parler, encore faut-il mettre des mots sur des sensations mais aussi reconnaître les saveurs et les odeurs. Or, il y a un panel de 900 odeurs dans le vin. »

En plus d'apprendre à apprécier les couleurs, les goûts et les arômes du vin, l'œnologue aborde lors de ses ateliers la problématique de l'accompagnement. « Je fais un atelier spécifique aux familles d'aliments complémentaires aux vins en évoquant notamment les liens moléculaires qui peuvent exister », détaille Nicolas Queyreau. Il s'appuie sur cet atelier pour lister les pièges à éviter. Un exemple ? « L'ail, il ne faut pas trop en mettre sans quoi vous détruisez toute la finesse d'un vin. C'est à proscrire. » Et si l'ail est donc aussi nocif pour le vin que pour les vampires, on apprend également que le vin rouge n'est pas forcément si bon que cela pour accompagner un fromage. « Le tanin du vin rouge et les protéines lactiques du fromage ne font pas bon ménage. Soit un fromage est très fort et va écraser le goût du vin soit le vin est trop tannique et il va éclipser le goût du fromage. En revanche, avec du vin blanc qui ne possède pas de tanin, tous les goûts sont espectés. »

Pour corser et diversifier ses ateliers, Nicolas Queyreau organise régulièrement des dégustations dans le noir et des ateliers consacrés à des cépages bien particuliers.

Pour plus de renseignements : 06 65 09 18 21

accorder les mets et les vins du monde
Nicolas queyreau globe-trotter du vin
de la dégustation à l'émotion
Le plaisir de faire partager Nicolas queyreau

Agen et sa région Actu | Sports | Loisirs 

Publié le 04/11/2012 09:34 

Ajouter un commentaire

Agen. Nicolas transmet sa passion du vin

 

 

Pendant de longues années, Nicolas Queyreau a été un «globe-trotter» du vin./Photo J.-L. A.

On pourrait dire de lui qu'il est aimable, distingué, frais, franc, généreux, souple et vif. À l'inverse il n'est pas, assurément, agressif, âpre, austère, piquant ou plat. Nicolas Queyreau connaît tous ces adjectifs par cœur. Forcément, il en connaît d'autres tirés du vocabulaire du vin. Et en plusieurs langues, évidemment : il fut durant de longues années, un «globe-trotter» du vin partant à la rencontre des cépages d'ailleurs, des vins du nouveau monde, des producteurs d'Amérique du Sud ou des viticulteurs de la lointaine Afrique du Sud.

Vins, anglais

Il connaît ces boissons, «exotiques», alimentant le bon peuple Chilien, il sait ce vin étrange venu du Canada, «l'ice wine, les vendanges n'ont lieu que par très grand froid». «Mon seul regret, pour l'instant, c'est de ne pas avoir, encore, rencontré les vins de Nouvelle Zélande ou d'Australie.» Il a posé ses valises, Nicolas Queyreau, aux portes de Villeneuve, du côté du Lédat. «Plein d'usage et raison», comme le proclame le poète, il cherche désormais à organiser sa vie autour de cette passion du vin qui l'accompagne depuis longtemps. Il n'a pourtant que 35 ans. «Au départ, du traditionnel, l'école, le collège Crochepierre à Villeneuve, le lycée étienne-Restat, un BTS à Saint-émilion, un premier boulot à la Cave coopérative de Saint-émilion et pendant un stage une étude sur la vinification.» Puis Bergerac qui, comme chacun le sait, est la porte d'entrée vers l'Angleterre depuis que Ryanair y pose ses avions. «Donc, logiquement, je suis parti à Londres. Pour améliorer mon anglais. Et découvrir des vignobles - oui, il y en a, et en particulier, dans le Kent, des vins pétillants.» Un peu sommelier, un peu œnologue, surtout guide au musée du vin à Londres, Nicolas Queyreau ne trouve pourtant pas, là-bas, ce qu'il cherche. Alors il revient en France et participe, à Castelnaud-de-Gratecambe «à la mise au point d'un prototype de tri capable de sélectionner les meilleurs grains de raisain». Le technicien contribuera à la diffusion de cet équipement sur la planète entière. On le retrouve au Chili, «j'avais trouvé un contact par Internet, mais une semaine avant, il m'annonce qu'il n'a plus besoin de moi. J'ai dit : je viens quand même. Puis ce sera l'Argentine où il découvre que le Malbec, le cépage roi du vin de Cahors, est fort apprécié. Passionné, Nicolas Queyreau a besoin, toujours, de rencontres, de contacts, d'échanges. Il les trouvera sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Un autre cépage de France, le Pinot noir, l'amène dans l'Oregon, sur la côte Ouest des États-Unis, avant une escale au Québec. «J'avais enfin compris que cette connaissance du vin, je devais la partager.» Comment faire d'une passion une activité professionnelle ? «Cela passe par un master 2 en Commerce des vins à l'Université de Montpellier.» Alors commence une autre aventure…


Le chiffre : 2 009

entreprise > Mets-vins. Le véritable départ de l'entreprise de Nicolas a eu lieu au mois de décembre 2009.


Agen. «Le bonheur de faire partager»

«Dans un premier temps je me voyais bien caviste.» Seulement voilà les deux ou trois affaires (Villeneuve, Marmande, Toulon…) qu'il surveillait de près n'étaient soit plus à vendre, soit moins idylliques que le jeune entrepreneur pouvait se l'imaginer.» Et alors ? «On passe à autre chose.» Nous sommes en 2009 et cette idée de plaisir partagé, de passion à communiquer tarabuste Nicolas Queyreau. «Dans mon esprit il est bien sûr question de vins, de savoir choisir, de connaître. Mais l'idée que je voulais mettre en avant allait bien au-delà. Une éducation aux goûts. C'est la raison pour laquelle la structure que j'ai mise en place se nomme «mets-vins». Nicolas Queyreau cherche donc en toutes circonstances, la «famille d'aliments qui sera complémentaire à tel type de vin, à tel cépage». Les clubs de dégustation et l'atelier du goût naissent ainsi. «Dans les premiers temps, j'allais sur les marchés, mais le lieu n'était pas propice.» Désormais, c'est dans une cave du XVIe siècle, celle d'un ancien couvent des Capucins, en plein centre-ville de Villeneuve, qu'il propose ses activités au rythme de deux rencontres par mois. «Après la découverte des vins des Côtes du Marmandais, il y aura un atelier «mets et vins» le 16 novembre et la découverte du Chardonnay le 27 novembre.» Le programme complet et les contacts sont à découvrir sur www.mets-vins.com. À chaque rencontre, qu'il prépare avec application et gourmandise, Nicolas Queyreau, «transmet des outils pour apprécier le vin, pour dépasser la simple dégustation et pour que les gens parlent aussi de plaisir.» Une initiative qui correspond, au fond, à ce qu'attendent les consommateurs. «Apprendre à connaître pour apprendre à aimer.»

Jean-Louis Amella

 

le meilleur de mets vins
le plaisir de partager en associant les mets et les vins
nicolas queyreau transmettre des outils pour avoir des émotions
Faire vivre des émotions gustatives
découvrir les ateliers du goûts
cave à vin avec ateliers mets et les vins

ATELIERS DU GOÛT A CANCON

CLUB DEGUSTATION A VILLENEUVE SUR LOT

Club dégustation villeneuve sur lot animé par Nicolas queyreau
CLUB DEGUSTATION

SYMPHONIE GUSTATIVE A CANCON

Villeneuve-sur-Lot et sa région
ACTU
PRATIQUE
SPORTS
LOISIRS
« Lot-et-Garonne

Publié le 09/03/2012 08:54 | La Dépêche du Midi
Villeneuve-sur-Lot. "Le Meilleur de Mets Vins" : une vraie passion

 

 


Villeneuve-sur-Lot. "Le Meilleur de Mets Vins" : une vraie passion


Partager

 

 


Le Villeneuvois Nicolas Queyrau a beaucoup voyagé et travaillé dans des exploitations viticoles de plusieurs continents. La connaissance technique d'abord des divers cépages s'est transformée ensuite en connaissance gustative, en véritable passion. De retour en France, cet œnologue formé chez les meilleurs « maîtres de la vigne » a créé il y a 4 ans son activité « Le Meilleur de Mets Vins » afin de faire connaître mieux les vins, d'apporter un éclairage sur les crus issus de nos régions françaises.
 
Cet outil commence à porter ses fruits ; les services de Nicolas sont de plus en plus sollicités car leur éventail est varié. A savoir : l'animation d'un club dégustation tous les derniers mardis du mois en plus des ateliers du goût pour découvrir les vins et apprendre à les apprécier dans une ambiance ludique :
 
« Le cépage syrah » : que d'expressions aromatiques par terroir, « découvrir les différents visages de ce cépage qui peut faire de très grands vins souples aux tanins veloutés. Un voyage où l'on passe du Lot-et-Garonne au Roussillon, des côtes du Rhône à l'Australie. Dans quels vins retrouve-t-on le syrah, lieux de production, description aromatique, accords mets et syrah, dégustation de 6 vins avec ce cépage.
 
« Le cépage sauvignon ». De la Loire à la Nouvelle-Zélande, bon voyage ! Un cépage tout en fraîcheur, cépage universel qu'on retrouve aux quatre coins du monde, avec des différences extrêmes selon son terroir et sa vinification.
 
« Le cépage malbec ». De Cahors à l'Argentine : concurrents et collègue ! Malbec peut faire des rouges puissants et tanniques mais bien vinifié, il peut aussi donner des vins concentrés, ronds et fruités.
 
Les Ateliers du goût sont en place : initiation à la dégustation, apprécier un vin en apprenant les bases de la dégustation ; apprendre à accorder les mets et les vins, apprendre les bases des accords mets et vins ; dégustation dans le « noir absolu », faire confiance à son odorat, à son goût, à son toucher ; accord mets et vins, découvrir les familles d'aliments et de vins complémentaires ; sélection personnelle de vins de différentes appellations. Détails sur www.metsvins.com et tél.06 65 09 18 21.

Atelier apprendre à accorder les mets et les vins niveau II

Les aliments et les vins complémentaires au niveau aromatique, harmonie gustative
Symphonie gustative

BOUTIQUE VINS EPICES CHOCOLATS POUR LES FÊTES DE FIN D'ANNEE

Conseils pour créer vos recettes
Choisir les bons vins avec vos recettes

SURPRENANTE DEGUSTATION DANS LE NOIR REUSSIE

Villeneuve-sur-Lot et sa région
Publié le 23/09/2010 09:46 | LaDepeche.fr

Villeneuve-sur-Lot. Nicolas propose «Le meilleur de mets vins»

Villeneuve-sur-Lot. Nicolas propose «Le meilleur de mets vins»
Villeneuve-sur-Lot. Nicolas propose «Le meilleur de mets vins»
Villeneuve-sur-Lot. Nicolas propose «Le meilleur de mets vins»

Nicolas Queyreau aime la terre et particulièrement celle sur laquelle poussent et se développent les vignes. Aussi, après des études tout à fait orientées dans ce sens (BTS viticulture et œnologie, Master2 de commercialisation des vins) décide-t-il de découvrir de nouvelles contrées, de nouveaux cépages en Bolivie, Colombie, Chili, États-Unis, Afrique du Sud, tout autant de pays où il travailla soit dans des caves, soit sur des exploitations (viticoles bien sûr)! Quelle meilleure façon d'apprendre? Et de se «faire le palais» aux multiples cépages si différents? Puis retour aux sources dans l'Hexagone où le vin est si bon, à Montpellier, dans le Bordelais, Lot-et-Garonne aussi (Buzet, Monflanquin) et voilà que Nicolas Queyreau a fini par créer son auto-entreprise sous le nom de « Le Meilleur de Mets Vins » qui entend développer les accords entre les plats et les vins. Il multiplie les ateliers d'initiation à la dégustation (ou une soirée pour découvrir le vin), sous forme de stage d'initiation thématique, cépage par cépage/ accord vins et plats cuisinés, puis les clubs dégustation, histoire de découvrir une ou deux bouteilles de façon régulière (une fois/ mois); des stands sur les fêtes, foires,marchés qui sont autant d'occasions de se cultiver le palais. «Toute demande est étudiée tant qu'il s'agit de breuvages de la vigne dit-il non sans satisfaction. Cela s'adresse autant aux femmes qu'aux hommes et de plus en plus de personnes s'offrent un stage pour un anniversaire, une occasion de cadeaux. Je serai au salon Horizon Vert pour une conférence et pourrai ainsi rencontrer les amateurs initiés et... non initiés!» Contact tél.06 65 09 18 21.

Les ateliers "Mets-vins" se multiplient , dégustations vins et plaisirs culinaires

Apprendre grâce aux Dégustations plaisirs
Cliquer sur l'article pour agrandir

"Accorder les mets et les vins, cela s'apprend"

apprendre à accorder les mets et les vins
Cliquer sur l article pour agrandir

LES ATELIERS DU GOÛT SE DEPLACENT A HORIZON VERT

Apprendre à Déguster et accorder les mets et les vins
Apprendre à déguster et connaître les mets qui s 'accordent avec le sauvignon